0
0 Produit(s)

No products in the cart.

Sélectionner une page

L’origine du Bogolan, tissu africain

Fév 14, 2023 | le bogolan

Bògòlanfini ou bogolan (Bambara : bɔgɔlanfini ; « tissu de boue ») est un tissu de coton d’origine malienne qui est fait à la main et traditionnellement teint avec de la boue fermentée riche en oxyde de fer. Il occupe une place importante dans la culture traditionnelle malienne et est devenu, plus récemment, un symbole de l’identité culturelle malienne. 

Qu’est-ce que le Bogolan ?

Le tissu est originaire du Mali, où il est fabriqué et porté depuis des générations. Les divers motifs géométriques et les tons ocre du tissu le rendent distinctif et facilement adaptable à de nouveaux contextes.

Autrefois, sa création était exclusivement le fait des femmes, destiné à des rituels spécifiques. À partir des années 80, sa production a pris de l’ampleur avec l’établissement de centres de production à plus grande échelle, notamment à Ségou, une ville malienne située à trois heures de Bamako. Cette expansion a ouvert la voie à sa présence sur les marchés internationaux, tout en continuant d’être utilisé dans ses contextes traditionnels.

Aux États-Unis, les motifs du bogolan ont été adaptés à une gamme variée de produits, et ce textile est commercialisé sous le nom de « mudcloth », littéralement « tissu de boue ».

Origine Ethnique du Bogolan

Le bogolan est un reflet vibrant de la diversité ethnique du Mali, un pays riche en cultures et traditions. Bien que plusieurs groupes ethniques maliens aient contribué à la création du bogolan, deux d’entre eux se démarquent : les Malinkés et les Bamanans, avec une prédominance de la version bamanan qui est devenue la plus renommée à l’échelle internationale.

Les Bamanans, principalement établis dans la région de Ségou, au sud du Mali, sont reconnus comme les gardiens de cette tradition millénaire. Ils ont préservé les techniques ancestrales de teinture et de création du bogolan, transmettant leur savoir-faire de génération en génération.

Ce tissu, porteur d’une profonde signification culturelle et rituelle, est devenu une source d’inspiration pour de nombreux artistes contemporains. Sa géométrie audacieuse, ses motifs abstraits et ses teintes terreuses évoquent l’essence même de l’Afrique. Les artistes du monde entier, qu’ils soient peintres, designers de mode, ou créateurs textiles, sont attirés par la polyvalence du bogolan. Ils réinterprètent ces motifs traditionnels dans leurs créations modernes, contribuant ainsi à propager la renommée mondiale de ce tissu authentique. Pour en savoir plus sur la signification des motifs du bogolan, nous vous invitons à consulter notre article dédié à ce sujet.

Chaque pièce de bogolan reste une œuvre d’art unique, résultant d’un processus laborieux et d’une expertise inestimable. Cette singularité fait du bogolan un véritable trésor artistique et culturel du Mali, tout en permettant son rayonnement à l’échelle internationale. Cette combinaison de tradition et de créativité contemporaine continue d’enrichir l’héritage culturel mondial du bogolan, tout en préservant son intégrité et son importance pour les communautés maliennes d’origine.

Écrit par Diarra, Kenaba

Kénaba Diarra, la créatrice derrière ECK Collection, mêle avec élégance ses origines culturelles africaines à son amour pour la mode parisienne. Elle souhaite partager l'héritage familial et démocratiser le bogolan, une étoffe exceptionnelle. Kénaba Diarra valorise les textiles africains authentiques, privilégiant les matières naturelles pour ses collections. Son engagement est de célébrer l'histoire et la culture tout en incarnant le style contemporain de la mode parisienne.